Parresia hands

PARRÊSIA COMPAGNIE DE CRÉATION a été fondée à Montréal en 2017 par Ana Pfeiffer Quiroz, Anna Beaupré Moulounda et Thomas Leblanc.

Notre premier spectacle, HAPPY HOUR, est présenté dans la Salle intime du Théâtre Prospero du 19 au 22 février 2020.

Parresia members

Venu.e.s de Lima, de Rouyn-Noranda, du Congo, de Montréal-Nord, de la côte Pacifique du Pérou, du quartier Côte-Saint-Paul, de la Gaspésie, de la banlieue, du Mile-End, d’ailleurs, de partout et de nulle part, nous descendons dans l’arène pour combattre.

Nos oeuvres théâtrales sont des manifestes enracinés dans nos contradictions: intérieures, politiques, artistiques, sociales et physiques.

Nous déjouons les attentes et dynamitons les rôles. En labourant nos vérités intimes, nous laissons un champ de ruines sur scène et dans les esprits. Nous dansons sur la tombe de cette culture qui partout autour s’effondre sous son propre poids.

Multidisciplinaire et indisciplinée, notre approche pulvérise les hypocrisies qui nous emprisonnent dans une illusion de progrès, pour ne garder que l’essentiel: la conviction que la vérité blessante est l’arme la plus redoutable du théâtre.

Nous sommes Parrêsia.

Parrêsia : « c’est le courage de la vérité chez celui qui parle et prend le risque de dire, en dépit de tout, toute la vérité qu’il pense, mais c’est aussi le courage de l’interlocuteur qui accepte de recevoir comme vraie la vérité blessante qu’il entend. »
— Michel Foucault, 1984

focault art
focault art
Ana Pfeiffer Quiroz

Ana Pfeiffer Quiroz

Arrivée à Montréal en 2010, Ana Pfeiffer Quiroz est une comédienne et metteure en scène formée à l’École nationale de théâtre de Lima, au Pérou. Elle fait ses armes comme directrice d’acteurs sur les plateaux de tournage avant d’étudier les pratiques cinématographiques et technologiques à la New York University (NYU).Après son arrivée au Québec, Ana se sent interpellée par la faible représentation des artistes immigrantes dans le théâtre québécois francophone et réalise à ce sujet le projet de recherche-création Sans étiquette dans le cadre de sa maîtrise en théâtre à l’UQAM. En 2016, Ana réunit des artistes de différentes origines et met en scène la performance Parrêsia à l’espace Georges-Émile-Lapalme. Le journaliste Mario Girard (La Presse) salue sa démarche dans une chronique qui questionne le « nous » québécois. En 2020, Ana signe la mise en scène et la dramaturgie de Happy Hour dans la Salle intime du Théâtre Prospero. Elle est aussi étudiante au doctorat en Études et pratique des arts à l’UQAM.

Anna Beaupré-Moulounda

Anna Beaupré-Moulounda

Anna Beaupré Moulounda termine des études en interprétation théâtrale au Cégep de Saint-Hyacinthe en 2002. Elle travaille depuis comme comédienne (Les Sorcières de Salem, Club Mel, 100% Local, 14 millions de choses à savoir). En 2013, elle se joint au collectif humoristique Les Femmelettes. Forte de cette expérience elle présente son premier one-woman-show Faite au Québec. Elle est aussi auteure et présente sa première pièce de théâtre Sans pays en tournée dans plusieurs villes au Québec. Elle collabore également au Projet Stérone, qui a connu un vif succès sur la toile, entre autres avec sa capsule « L-100-K-lisse ». En 2016, elle est interprète dans la pièce in-situ Parrêsia d’Ana Pfeiffer Quiroz, présentée à l’Espace George Émile Lapalme.

Thomas Leblanc

Thomas Leblanc

Thomas Leblanc s’illustre autant sur scène qu’à la radio et sur Web. Performeur autodidacte, il s’engage dans des ateliers de jeu à Montréal et à New York avec les professeurs Maggie Flanigan, Jean-Pierre Bergeron et Nicolas Cantin. Depuis 2015, il est de la distribution des créations théâtrales Parrêsia (Place des Arts) et Sans étiquette (UQAM) d’Ana Pfeiffer Quiroz. Sur ICI Première, il commente l’actualité sociale et culturelle aux émissions Plus on est de fous, plus on lit et Pas tous en même temps. Il co-anime divers projets avec l’humoriste Tranna Wintour dont le balado queer Chosen Family (CBC, Centre Phi) et le cabaret humoristique Sainte Céline (Fierté Montréal, Juste pour Rire). Il a commencé sa carrière dans les médias comme Rédacteur en chef du mensuel artistique Nightlife avant de devenir recherchiste pour l’animatrice Christiane Charrette. En 2016, il est interprète dans la pièce in-situ Parrêsia d’Ana Pfeiffer Quiroz, présentée à l’Espace George Émile Lapalme.

Happy Hour Sparkling Faces Happy Hour

19 au 22 février 2020
THÉÂTRE PROSPERO
ÉVÉNEMENT FACEBOOK

Un duo percutant : l’homme parle sans fard de son enfance et de la découverte de sa sexualité, la femme se confie sur son rapport déconcertant à la maternité et à ses origines. Deux êtres, interprétés par Thomas Leblanc et Anna Beaupré Moulounda, se dévoilent crûment, par bribes, donnent parfois à entendre l’indicible. Des textes crus habitent le plateau. La présence des acteurs, proche et franche, les incite à livrer des récits qui nous confrontent à la monstruosité de nos sociétés et de nous-mêmes. Peu importe nos origines culturelles, les morceaux de vies viennent creuser dans les sillons les plus profonds de notre humanité. Loin du cynisme, la mort, le sexe, la violence et la famille sont scrutés en toute intimité et sans pitié.

Mise en scène: Ana Pfeiffer Quiroz
Avec Anna Beaupré Moulounda et Thomas Leblanc
Conseil artistique Nicolas Cantin
Assistance à la production Hélène Villemure
Éclairages Nicola Dubois
Conception sonore: Lost Boys
Scénographie et costumes Manon Guiraud

Focault art

PRATIQUE ET CONSIDÉRATIONS

Performance. Arriver à temps au service de garde. Écriture de plateau. Témoignages. Mères-artistes. Le sexe gai. Remettre en question « l’école de théâtre ». Où sont les accents sur scène? Faire un doctorat pour se faire respecter. Répéter dans un salon. Les portes barrées des théâtres institutionnels. Les comités qui n’aboutissent pas. Vouloir tuer. Se forcer à rire et pleurer. Diversité, inclusion, bullshit. Solidarité. Rêver de Lima et d’Avignon. Déchirer. Recommencer.